Peut-on continuer à faire l’amour durant la période post-opératoire ?

L’activité physique est proscrite après toute opération chirurgicale de la poitrine mais cela ne vous empêche en aucun cas d’avoir des relations sexuelles avec votre conjoint à partir du moment où vous en ressentez l’envie. Il est en revanche nécessaire de faire preuve de bon sens et donc de pratiquer les rapports en douceur, en étant particulièrement prudents les 3 premières semaines au minimum, en veillant à ne pas endolorir les seins.

Et même par la suite, évitez au maximum de toucher la poitrine en la comprimant avec le poids de votre partenaire ou des caresses appuyées, en particulier si vous ne portez plus votre soutien-gorge post-opératoire. De toute façon la poitrine est souvent très sensible après l’opération et de simples effleurements sont parfois désagréables.

Durant ce laps de temps, concentrez-vous donc sur d’autres parties du corps. Privilégiez une position confortable, idéalement sur le dos, et bien sûr faites preuve de bons sens : ce n’est pas le moment d’innover avec des acrobaties. Contentez-vous de rapports classiques, en particulier au tout début.

C’est à vous d’être attentive à votre corps et d’adapter les calins en informant votre partenaire si des douleurs apparaissent. N’hésitez pas à parler ensemble durant l’acte, guider ses gestes et calmer ses ardeurs le cas échéant ! Expliquez bien à votre compagnon qu’il doit-être particulièrement doux et prévenant, ou autre possibilité prenez les choses en main même s’il est plus appréciable de se laisser faire dans ces circonstances.

On peut tout à fait reprendre une activité sexuelle agréable durant la période post-opératoire tant qu’on fait ça en douceur. Certaines se sentent prêtes après quelques jours, d’autres ne sont pas bien disposées mentalement ou sont encore sensibles des seins et attendent alors quelques semaines.

 

Gardez bien votre brassière de contention durant l’acte pour maintenir la poitrine en place. Une fois que vous l’aurez enlevée, les cicatrices ou les oedèmes peuvent être peu esthétiques et provoquer, parfois, un blocage d’un point de vue visuel, que ce soit pour vous ou votre partenaire : dans ce cas n’hésitez pas à garder une nuisette ou un t-shirt le temps qu’elles se résorbent.

Pour ces différentes raisons on n’est en général pas très réceptives au plaisir les premières semaines qui suivent l’opération de la poitrine puisqu’inquiètes de ne pas la fragiliser, attentives à la douleur, pas relachées, mais rien que de sentir son partenaire contre soi est agréable. Tout rentre très vite dans l’ordre en quelques semaines avec même souvent, chez les femmes qui complexaient de seins trop petits ou pas esthétiques à leurs yeux, une envie et un plaisir décuplés en raison de ce changement : sensation d’être plus féminine, désirable, sensuelle, reprise de confiance en soi. Sans compter le regard de l’homme qui peut se faire gourmand ainsi que la nouveauté de la situation.

Quoi qu’il en soit, que ce soit au bout d’une semaine ou un peu plus tard, vous savez que les relations sexuelles sont possibles après être opérée des seins tant que cela se fait en douceur.

 

 

relations sexuelles opération poitrineY a-t-il une perte de sensibilité des seins après une augmentation ou diminution mammaire ?

Les premières semaines la sensibilité de la poitrine est au contraire exacerbée et un simple contact avec le mamelon peut créer une douleur excessive. A l’inverse, il est fréquent d’observer une perte de sensibilité globale ou sur certaines zones du sein par la suite, comme une sensation d’engourdissement local en raison du traumatisme reçu par les terminaisons nerveuses. Lorsque le chirurgien insère la prothèse, il n’est en effet pas rare que des nerfs soient sectionnés ou endommagés et engendrent cette perte de sensibilité locale et passagère. On le constate en particulier au niveau du mamelon et de l’aréole, plus fréquent quand il y a eu incision de l’aréole, ou dans la région basse de la poitrine lors d’insertion sous-mammaire de la prothèse.

Pas d’inquiétude donc, cette sensation est normale néanmoins il est toujours important d’en informer votre chirurgien au cours du rendez-vous de suivi. La sensibilité revient dans la très très grande majorité des cas à la normale dans les mois qui suivent. Le phénomène peut néanmoins perdurer des années chez certaines femmes mais ne touche qu’entre 0.5% et 2% des cas selon les chirurgiens et des exercices ou un traitement à base de vitamines peut favoriser le retour.

 

N’oubliez pas que rien ne vaut l’avis de votre chirurgien et, si nous abordons ici des questions courantes sur la période post-opératoire, chaque cas reste particulier avec ses contraintes et exigences propres. Voilà ce qu’on peut dire sur le sujet et si vous avez des questions n’hésitez pas à nous les envoyer ou laisser un commentaire.

Le post-opératoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *