Tout savoir sur la réduction mammaire

La réduction mammaire (ou mastoplastie de réduction), opération de chirurgie esthétique, est une procédure utilisée pour enlever l’excès de graisse, de tissu et de peau des seins. 

Pourquoi réaliser cette opération ?

La chirurgie de réduction mammaire est destinée aux femmes qui ont des poitrines importantes et qui souhaitent ne plus souffrir du dos, du cou ou bien des épaules. 

Une poitrine trop volumineuse peut également engendrer des éruptions cutanées chroniques ou des irritations de la peau sous les seins, des douleurs nerveuses, ou bien entraver la bonne pratique d’activité sportive, et nuire à l’auto-estime. Il convient également de noter qu’il est très difficile de s’habiller pour les femmes ayant une poitrine trop généreuse.


La réduction mammaire peut être pratiquée à tout âge, il est donc possible d’avoir recours à cette intervention à l’adolescence. Mais si les seins ne sont pas encore totalement développés, une deuxième opération pourrait être nécessaire à l’âge adulte. 

Cependant cette chirurgie n’est pas recommandée aux personnes qui fument, présentent du diabète ou des problèmes cardiaques ou étant sujettes à des problèmes d’obésité.

Pour les femmes qui n’ont pas eu d’enfants ou qui prévoient d’en avoir d’autres, il est recommandé d’attendre. En effet l’allaitement peut être compliqué après une opération de réduction mammaire. Bien que certaines techniques chirurgicales puissent contribuer à préserver la capacité à allaiter. 

En revanche, si une perte de poids est souhaitée, en modifiant le régime alimentaire et en pratiquant un exercice physique, il faut attendre avant de procéder à l’intervention. En effet, la perte de poids peut souvent modifier la taille des seins.

Quel est le coût d’une réduction mammaire ? 

En fonction du chirurgien, de l’intervention, ou encore de la complexité du geste, le prix d’une réduction mammaire peut varier entre 2000 et 5000€. Cependant, elle peut être prise en charge par la sécurité sociale si il est nécessaire de retirer plus de 300 grammes par sein. 

Comment se préparer pour l’intervention ?

Un premier rendez-vous  de consultation : 

Avant l’intervention, un premier rendez-vous de consultation avec le chirurgien est nécessaire. Le but est de détailler les différentes étapes de l’intervention. 

Auprès du chirurgien plastique :

Le professionnel évalue les antécédents médicaux ainsi que l’état de santé général de la patiente. Il prend en compte les attentes concernant la taille et l’apparence souhaitées des seins après l’opération. Puis, il détaille la procédure, ses risques et ses avantages, ainsi que l’anesthésie utilisée pour l’intervention. Ensuite, il examine, mesure et prend des photos des seins initiaux qui seront placés dans le dossier médical. 

Passer des tests et suivre des recommandations : 

Avant une opération de réduction mammaire, il est demandé de  faire divers tests de laboratoire, fournir une mammographie de référence, arrêter de fumer un certain temps avant et après l’opération, ne pas prendre d’aspirine, d’anti-inflammatoires et de compléments alimentaires à base de plantes afin de contrôler les saignements pendant l’opération. Il est également conseillé de ne pas conduire lors du retour de l’intervention jusqu’au domicile.

Tout savoir sur la réduction mammaire

La réduction mammaire est généralement pratiquée sous anesthésie générale, soit à l’hôpital, soit dans un établissement de chirurgie ambulatoire. Elle peut être réalisée avec une chirurgie par incisions ou une liposuccion pour enlever l’excès de graisse dans les seins. En moyenne, cette opération dure de 2 à 3 heures. Une hospitalisation de 2 à 3 jours est à prévoir.

Et après ?

Immédiatement après l’opération :

Au réveil les seins seront recouverts d’un pansement gaze ou de bandages et un tube pourra également être placé sous chacun des bras pour drainer tout excès de sang ou de liquide. Des médicaments contre la douleur et des antibiotiques sont prescrits afin de réduire les risques d’infection.

Pendant les premières semaines qui suivent l’opération :

Les seins seront très sensibilisés, gonflés et fragilisés par l’intervention. Des soutiens-gorge post-opératoire sont prescrits et fortement recommandés par les chirurgiens afin de protéger la poitrine, d’améliorer le confort et la cicatrisation. Le port de ses soutiens-gorge est prescrit durant 4 à 6 semaines. Plusieurs modèles sont disponibles sur embodyparis.com.

Les semaines qui suivent et la cicatrisation : 

Il est souhaité de limiter l’activité physique pendant 2 à 4 semaines, le temps que les seins guérissent, cicatrisent et qu’ils soient moins douloureux. Il est recommandé d’éviter les soutiens-gorge à armatures pendant quelques mois après l’opération. Vous pouvez continuer à porter les soutiens-gorges post-opératoires. Ensuite, les cicatrices vont s’estomper petit à petit. Le chirurgien pourra par la suite retirer les points de suture et vérifier la cicatrisation et le rétablissement de la poitrine. La durée de récupération pour cette opération est d’environ 6 semaines.

Les résultats 

Bien que les résultats soient immédiats, il faut parfois des mois pour que le gonflement diminue complètement et que les cicatrices chirurgicales s’estompent. Le résultat final est généralement permanent, et très naturel – bien que la forme et la taille des seins puissent changer en raison de facteurs tels que le vieillissement et la prise ou la perte de poids. 

La chirurgie plastique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *